Bonjour à tous,

Aujourd’hui, Nous partons ensemble pour une aventure photos URBEX, pour le moins, fort intrigante, effectuée dans l’Ain !

Avant de commencer l’article, je tiens à rappeler que les images de cet article proviennent d’un album plus complet trouvable sur mon Portfolio. N’hésitez donc pas à aller jeter un coup d’œil ! 🙂

Commençons d’abord par un petit rappel sur la dénomination URBEX et les règles qui s’en suivent quant à cette pratique.

I : Photos URBEX – Petit rappel

URBEX, diminutif anglais pour ” URBan EXploration “, définie l’exploration d’un lieu abandonné par l’être humain. Laissant donc le temps complètement figé à jamais dans son périmètre.

Contrairement à toute attente, les pratiquants d’URBEX sont tenus de respecter les lieux, ainsi donc de le laisser dans le même état qu’ils ont trouvé l’endroit. Aucun acte de vandalisme ou de dégradation volontaire n’est donc rigueur.

C’est pourquoi, l’une des principales règles d’URBEX demande à ne JAMAIS révéler le lieu découvert. Tout cela afin de le préserver au mieux de tout acte dégradant envers celui-ci.

En conclusion, je demande donc à toute personne reconnaissant la localisation du lieu de ne pas la divulguer afin de sauvegarder son intégrité dans le temps.

 

II : Un labyrinthe “linéaire”

Cela peut paraître dérisoire à première vue, mais j’étais persuadé pouvoir retrouver mon chemin une fois parmi les rames.. Et pourtant, je me trompais à l’égard de cette idée ! L’endroit ressemble en tout point à un vrai labyrinthe.. Sauf qu’il n’est presque jamais nécessaire de faire demi-tour pour trouver le bon chemin..

En effet, chaque chemin est finalement le bon, mais les différents obstacles ( Nature qui reprend son droit, rames détruites, portes fermées, etc.. ) nous obligent à quitter la linéarité pour nous enfoncer encore plus dans l’inconnu !

En revanche, malgré ce sentiment de perte constante, l’on finit par découvrir de nombreuses scènes, toutes différentes les unes des autres, mais surtout toutes aussi intéressantes à contempler.

III : Arrêt sur image..

Le temps, cette notion censée ne jamais nous attendre, défilant à son allure sans accélérer ni freiner.. Notion qu’on finit par ne plus remarquer, et parfois oublier..

Ici, au contraire, c’est la première chose que j’ai ressentie lorsque j’ai embarqué dans une rame d’un TGV datant de 2003. Le temps, était là, comme figé, imprégné d’histoires et de ragots.. Attendant seulement la venue d’une personne pour tout lui raconter.

Les portes donnant sur l’extérieur semblaient être comme des failles temporelles résistantes tant bien que mal à notre temps présent.

J’avais cette impression, que le temps à bord de ce train s’était comme arrêté, d’un jour à l’autre, sans préavis. Et avoir la chance de pouvoir observer tous les détails de cette histoire me venait comme étant une réelle opportunité d’en apprendre plus.

 

IV : Photos URBEX – Terminus, tout le monde descend !

Arrivant à la fin de mon exploration, je compris rapidement le sort de ces machines, n’attendant la seulement, car elles n’ont pas su rentrer dans ” le moule “..

La plupart des manifestes rapportaient des successions de problèmes importants tout le long de la carrière de ces engins.

Et c’est finalement, ici, que nous, être humain, avons décidé de les laisser dépérir en attendant le jour de leur recyclage.

Voilà qui conclue ma toute première URBEX ! 🙂

Comme dit plus haut dans l’article, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil aux autres photographies de cette sortie dans mon Portfolio !

Dans le cas où le matériel utilisé durant cette série vous intéresse, vous pouvez le retrouver sur les liens donnés ci-dessous :

Merci d’avoir suivi cette aventure en ma compagnie jusqu’ici ! Le but principal de ces articles étant de partager avec vous, lecteurs, en utilisant la photographie pour illustrer, n’hésitez donc pas à partager cet article avec vos amis, votre famille ou tout autres personnes ! 🙂

D’autres articles partageant mon aventure au travers d’autres explorations, tel que ma découverte des rues d’Annecy sont disponibles sur mon blog, n’hésitez pas à découvrir avec moi ces fabuleux endroits.